Archives Ville de Chalon-sur-Saône

Accueil > Aide à la recherche > Ressources > Guides de recherches > Je recherche une personne de ma famille

Aide à la recherche

Je recherche une personne de ma famille

Je recherche ma famille - Copie.jpg

Avant d'entreprendre toute recherche aux Archives municipales, n'oubliez pas d’interroger la mémoire familiale et de consulter vos propres archives telles que les livrets de famille, les livrets militaires, les albums-photos (contenant parfois des mentions de date ou de noms), etc.

Selon vos objectifs, un certain nombre de sources peuvent être mobilisées. La recherche prend alors la forme d’une véritable enquête souvent pleine de rebondissements.

 

Les registres d'état civil (1793-1917)

La première démarche consiste à trouver des informations dans les registres d’état civil constitués de trois types d’actes différents : les naissances, les mariages et les décès. La création de l’état civil remonte au 20 septembre 1792, date du décret qui confie au pouvoir civil, et donc au maire qualifié alors d’officier de l’état civil, l’enregistrement des actes jalonnant la vie de chaque individu.

A chaque type d’acte correspond un registre spécifique. Il existe un ou plusieurs registres par année selon le volume d’actes enregistrés. Dans les petites communes, on ne trouve généralement qu’un seul registre pour l’ensemble des actes, couvrant plusieurs années.

Une table alphabétique annuelle répertoriant l’ensemble des actes de l’année figure à la fin du registre.

La table alphabétique annuelle des mariages prend en compte le nom de l’époux et la table alphabétique annuelle des décès prend en compte le nom de jeune fille pour les personnes de sexe féminin.

Il existe encore un autre registre que l’on appelle table décennale. Il répertorie par ordre alphabétique et sur une période de dix ans l’ensemble des actes de naissance, de mariage et de décès (un registre par type d’acte). Il commence toujours par une année se terminant par le chiffre 3 et s’achève par une année se terminant par le chiffre 2. C’est le point de départ de toute recherche si l’on ne connaît pas la date exacte de l’acte.

Ces documents sont une mine d’information pour les généalogistes qui permettent d’en apprendre plus sur la personne recherchée mais également sur son entourage (filiation, témoins de l’acte notamment).

Aux Archives municipales de Chalon-sur-Saône, les documents relatifs à l’état civil sont tous cotés en série E (série dédiée réglementairement à l’Etat civil).

 

Voici les cotes qui vous permettront d’étayer vos recherches généalogiques :

  • 2E - Registres des naissances de Chalon-sur-Saône (1793-1917)
  • 3E - Registres des mariages de Chalon-sur-Saône (1793-1917)
  • 4E - Registres des décès de Chalon-sur-Saône (1793-1917)
  • 5E -Tables décennales de Chalon-sur-Saône (1792-1912)
  • 6E - Registres de publications de mariages de Chalon-sur-Saône (1793-1804)

En plus de l’état civil chalonnais, sont conservés les registres des communes rattachées (les registres sont cotés également en série E ; à cette lettre ont été ajoutées les lettres SJV ou SCO indiquant le nom de la commune) :

  • 1ESJV 4-9 - Registres des naissances, mariages et décès de Saint-Jean-des-Vignes (1793-1852)
  • 1ESJV 11-12 - Registres des naissances, mariages et décès de Saint-Martin-des-Champs (1793-1845)
  • 2ESJV - Registres des naissances de Saint-Jean-des-Vignes (1853-1917)
  • 3ESJV - Registres des mariages de Saint-Jean-des-Vignes (1853-1912)
  • 4ESJV - Registres des décès de Saint-Jean-des-Vignes (1853-1912)
  • 2ESCO 6-12 - Registres des naissances, mariages et décès de Saint-Cosme (1793-1855)

 

Nota : les registres de moins de 100 ans sont conservés par le service de l’état civil.

Les registres d’état civil étant tenus en double, vous pouvez les retrouver aux Archives départementales de Saône-et-Loire (attention : les mentions marginales n’y sont plus reportées depuis 1989).

 

Sources complémentaires :

Archives départementales de Saône-et-Loire

Archives numérisées de l'état civil de Chalon-sur-Saône

 

Que trouve-t-on dans un acte de naissance ? (29 ko)

Que trouve t-on dans un acte de mariage ? (29 ko)

Que trouve-t-on dans un acte de décès ? (20 ko)

Les registres paroissiaux (1658-1792)

Pour remonter plus loin dans l’ascendance (avant 1792), les recherches se poursuivront dans les registres paroissiaux. Tenus par les curés, ils recensent pour chacune des paroisses les actes de baptême, mariage et sépulture. Ces registres sont ainsi parfois dénommés registres B.M.S. par les généalogistes. Suivant les paroisses, l’ancienneté des actes peut être différente et leur tenue plus ou moins régulière. Il peut arriver qu’il y ait des lacunes, parfois comblées par le double du registre conservé aux Archives départementales.

Les sacrements et rites qui sont inscrits sur ces registres permettent à la communauté paroissiale d'attester de la qualité de chrétien et de sa situation matrimoniale.

Suivant les paroisses et les années, les actes sont mentionnés à la suite les uns des autres suivant un ordre chronologique ou bien de manière distincte par date.

Pour repérer le type d’acte, figurent parfois en marge des annotations diverses : bap, baptême, B pour baptême ; mar, mariage ou M pour mariage ; sep, sépulture ou S pour sépulture. Le nom des personnes concernées n’est pas toujours indiqué. Il faudra donc s’armer de patience et se familiariser avec l’écriture du curé pour espérer avancer dans ses recherches.

Les registres paroissiaux sont conservés au sein de la série GG (série des archives anciennes relative aux cultes et à l’instruction publique). Chalon étant constituée de 5 paroisses différentes (Saint-Georges, Saint-Jean-de-Maizel, Saint-Laurent, Saint-Vincent et Sainte-Marie) il sera nécessaire de rechercher une personne en fonction de son lieu d’habitation. Contrairement à la période postérieure à 1792, aucune obligation n’existe quant à la tenue de tables regroupant les actes. Toutefois, à Chalon, trois répertoires alphabétiques par type d’acte recensent l’ensemble des actes sur la période 1740-1792. Un autre registre les répertorie sur la période 1660-1793 pour la paroisse Saint-Vincent.

 

Voici les cotes qui vous permettront d’étayer vos recherches généalogiques :

  • GG 5 à 16 - BMS de la paroisse Saint Vincent (1660-1792)
  • GG 17 à 28 - BMS de la paroisse Saint Georges et de la Maison de force (1658-1791)
  • GG 29 à 36 - BMS de la paroisse Saint Jean de Maizel (1671-1792)
  • GG 37 à 39 - BMS de la paroisse Sainte Marie (1700-1792)
  • GG 40 à 43 - BMS de la paroisse Saint Laurent (1676-1792)
  • GG 44 à 45 - Sépultures de l’hôpital des malades/Hôtel-Dieu (1737-1792)
  • GG 46 - Sépultures de l’hospice Saint Louis/La Charité (1739-1792)
  • GG 47 - Répertoire alphabétique des BMS de la paroisse Saint Vincent (1660-1793)
  • GG 48 - Répertoire alphabétique des baptêmes pour les différentes paroisses de Chalon (1740-1792)
  • GG 49 - Répertoire alphabétique des mariages pour les différentes paroisses de Chalon (1740-1792)
  • GG 50 - Répertoire alphabétique des sépultures pour les différentes paroisses de Chalon (1740-1792)

 

Comme pour l’état civil, les Archives municipales de Chalon-sur-Saône conservent les registres paroissiaux des communes annexées :

  • 1ESJV 1-3 - BMS de la paroisse Saint-Jean-des-Vignes (1668-1792)
  • 1ESJV 10 - BMS de la paroisse Saint-Martin-des-Champs (1700-1792)
  • 2ESCO 1-5 - BMS de la paroisse Saint-Cosme (1603-1792)

 

Nota : il existe un autre exemplaire des registres paroissiaux aux Archives départementales de Saône-et-Loire (certains remontant parfois au-delà de ceux conservés aux Archives municipales).

Les registres paroissiaux continuent après 1792, mais concernent uniquement les catholiques : ils sont alors dénommés registres de catholicité et sont généralement conservés aux Archives du diocèse. Aux Archives de Chalon, on peut trouver toutefois les registres de baptêmes, mariages et surtout sépultures pour l’hospice de la Charité entre 1802 et 1903 (série Q des archives des hospices civils).

 

Sources complémentaires :

Archives départementales de Saône-et-Loire

Cercle Généalogique de Saône-et-Loire

 

Que trouve t-on dans un acte de baptême? (27 ko)

Que trouve-t-on dans un acte de mariage ? (31 ko)

Que trouve-t-on dans un acte de sépulture ? (35 ko)

Les recensements de population (1856-1954)

Le recensement de population est une opération administrative qui consiste à faire le dénombrement de la population d'un Etat ou d'une ville. Il s'agit de listes nominatives comportant de nombreux renseignements individuels.

Ils ont été dressés de manière systématique à partir de 1836, tous les 5 ans (sauf pendant les années de guerre). Après 1946, cette cadence quinquennale fut interrompue pour cause de coût. Les recensements ont alors eu lieu tous les 8 ou 9 ans.

Depuis janvier 2004, le recensement de la population est annuel et ne porte que sur une partie de la population. Le recensement général de la population de 1999 aura été le dernier recensement concernant toute la population en même temps.

Les communes de moins de 10 000 habitants réalisent désormais une enquête de recensement exhaustive tous les 5 ans, à raison d'un cinquième des communes chaque année. Les communes de 10 000 habitants ou plus réalisent tous les ans une enquête par sondage, auprès d'un échantillon de 8 % des logements.

Les recensements de population indiquent, pour chaque commune, par rue et par foyer, les nom et prénom des habitants, leur profession, leur place dans le ménage (chef de famille, épouse, fille, fils, domestique,...) et, selon les années, l'âge ou l'année et le lieu de naissance, ainsi que le nom de l’employeur.

Le fonds des Archives municipales de Chalon-sur-Saône débute avec le dénombrement de 1856 et s’achève en 1954.

Il est nécessaire de connaître l'adresse de la personne avant d'entamer une recherche. Une table des rues figure généralement dans le registre.

Ces archives peuvent constituer une porte d'entrée à la recherche généalogique. Elles permettent de préciser un âge, un lieu de naissance avant de se replonger dans l'état civil et de connaître l'importance de la famille ainsi que la profession de chacun.

 

Voici les cotes qui vous permettront d’étayer vos recherches généalogiques :

  • 1F 3 - Dénombrement de la population (1856, 1906, 1911, 1921, 1926, 1931, 1936)
  • 5W 1099-1100 - Registres de recensement (1946, 1954)

Pour aller plus loin : les Archives départementales de Saône-et-Loire possèdent davantage de registres de recensement de population. Ils sont tous consultables en ligne jusqu’en 1936.

Que trouve t-on dans un recensement de population ? (32 ko)

Les listes électorales (1790-2006)

Une liste électorale est un registre comportant tous les noms des citoyens d'une circonscription électorale admis à voter.

La liste électorale est un élément de la procédure électorale d'un état, destinée à lutter contre les risques de fraude électorale afin qu'il ne soit pas possible de s'inscrire à plusieurs endroits et d'empêcher un électeur de voter plusieurs fois.

C’est en 1848, sous la 2ème République qu’est proclamé le suffrage universel masculin. Cependant, le suffrage ne deviendra véritablement universel qu’à partir de l’ordonnance du 21 Avril 1944 qui accordera la citoyenneté politique aux femmes. Elles voteront pour la première fois lors des élections municipales de 1945.

Pour les recherches généalogiques, les listes électorales ont un avantage par rapport au recensement de population. En effet, le classement des électeurs est alphabétique et les registres sont tenus presque chaque année jusqu’en 1962 puis tous les trois ans : la recherche est donc beaucoup plus rapide et efficace. Les listes électorales ont l’avantage de prouver la présence d’un ancêtre à une date donnée dans la commune.

 

Voici les cotes qui vous permettront d’étayer vos recherches généalogiques :

  • 1K 1/1 à 1K 1/80 - Liste électorale (1790-1939)
  • 23W 1 à 339 - Registres des listes électorales (1945-1985)  
  • 68W 1 à 188 : Registres des listes électorales (1988-2006)

Que trouve-t-on dans une liste électorale ? (26 ko)


Espace personnel
Archives municipales de la Ville de Chalon-sur-Saône

16, rue de la Jonchère
71880 Châtenoy-le-Royal

03 85 46 83 33

Contact

Horaires d'ouverture :
Lundi : fermé
Mardi : 13h30 -17h30
Mercredi : 9h -17h30
Jeudi : 9h-12h et 13h30-17h30
Vendredi : 13h30-17h30